IL EST PROBABLE QUE SI VOUS LISEZ CE TÉMOIGNAGE, VOUS NE VOUDREZ JAMAIS PRENDRE D’AYAHUASCA. La guérison depuis la racine de l’être avec des procédés naturels, est difficile, douloureuse et très efficace.

CECI EST UN PROCESSUS QUI MÉRITE DE L’OBSERVATION, ÉTONNANT ET TERRIFIANT

Comment en quelques jours, un homme qui a eu beaucoup de problèmes, peut sauter vers

la santé et l’harmonie intérieure …

Bonjour à tous, le pas suivant pour moi, c’est maintenant d’écrire mon expérience vécue dans la forêt de Putumayo le 12 novembre 2015.

……… Il était déjà 18 heures et je me préparais pour la prise d’Ayahuasca qui serait à 20 heures. Á ce moment là, je réfléchissais à la manière dont s’était déroulé la première séance dans la jungle (hier) et j’ai réalisé que j’avais vomi, bâillé, toussé, éternué, déféqué et uriné comme on ne peut pas l’imaginer. Je n’avais pas eu de vision, mais cela ne me dérangeait pas parce que je sentais que la «plante» avait énormément travaillé sur le plan physique.

Je suis allé à la maloca, préparé mon eau, ma couverture, serviettes (très important ce dernier point ! hahaha) et attendre que le chaman commence la cérémonie.

…… J’ai pris la première dose d’Ayahuasca de la nuit, je suis allé m’asseoir et je suis resté calme en toute tranquillité. Après une heure à peu près, j’ai seulement remarqué un léger vertige mais rien de désagréable, alors je suis allé prendre une deuxième dose en toute joie.

Quand j’ai pris le deuxième dose, c’était comme si une foudre était entrée dans ma bouche et ensuite dans mon corps. J’ai ressenti une envie de vomir exagérée et je suis allé à côté de la maloca pour vomir, mais ce que je trouve étrange est que j’ai vomi un liquide clair, c’était de l’eau propre que j’avais bu plus tôt. La prise de l’Ayahuasca, pour une raison que je ne connais pas, est restée à l’intérieur de moi et n’est pas sortie dans le vomi. À ce moment-là, je pensais que cela n’aurait aucune incidence sur moi (et à quel point je me suis trompé…!), alors je me suis allongé et relaxé.

Après 10 minutes je me suis levé et je suis resté demi allongé, c’était comme si quelque chose avait pris le contrôle sur moi et je ne pouvais rien faire. Je voyais tout comme si un ordinateur effaçait toutes les données, je voyais tout bleu électrique, j’ouvrais les yeux et je voyais tout le monde comme s’ils étaient des robots, leurs mouvements étaient comme des robots, je sentais la peur et je fermais les yeux immédiatement.

Á partir de là, quelque chose a pris le contrôle, il était impossible de résister et bien sûr j’ai résisté. J’ai commencé à remarquer que je suffoquais, j’allais terriblement mal, je me sentais en train de mourir et je voyais que ma vie passait en images, mais d’une manière qui ne peut pas être expliquée par des mots parce en même temps que je voyais les images, je ressentais les émotions vécues en chaque image. Mon âme a essayé de quitter mon corps, j’ai ressenti l’enfer, la plus grande souffrance qui existe. Je ne pouvais plus, j’étais en train de mourir.

Soudain, j’ai senti quelque chose bouger, cela essayait de me montrer des choses, et une image est apparue qui a occupé toute ma vision. Saint Dieu, c’était un TOROID, et soudainement une voix claire et puissante, en même temps avec tout l’amour du monde, me dit:

…… Santiago, comme vous pouvez le voir, tout est produit par votre esprit, alors essayez de le calmer, car nous allons commencer dès maintenant dans votre transformation. Rassurez-vous, tout ira bien, je respire maintenant … J’ai commencé à respirer et j’ai essayé de rester calme mais c’était impossible, j’ai vomi, la morve sortait sans arrêt, je transpirais… jusqu’à ce que quelque chose me dise que je ne pouvais sortir de là que en hurlant et soudain je me suis vu en train d’hurler, je criais comme si ma vie en dépendait, et grâce à cela je suis sorti de ce moment d’étouffement, je suis sortir de cette mort lente et terrible.

L’intensité est descendue d’un coup et je pensais que c’était fini mais au contraire, la voix me disait, maintenant c’est ton moment Santiago, tu n’es pas là par hasard et tu es venu à « l’appel de la Jungle ». As-tu cru que tout ce qui t’arrivait dans ta vie était aléatoire? TOUT, TOUT, TOUT t’est arrivé pour te préparer à ce que tu vas vivre maintenant. Soudainement, j’étais entouré des gens les plus importants de ma vie, tous me regardaient avec un immense amour et me disaient de ne pas m’inquiéter, qu’ils avaient déjà traversé ça dans une autre vie et que maintenant c’était mon tour. À ce moment Alberto José Varela est apparu, il était ferme, avec autorité, au centre de la maloca, son image s’est fondu avec celle d’un aigle. Il m’a regardé et j’ai senti que nous ne nous étions pas connu maintenant, mais que nous nous étions rencontrés dans d’autres vies. C’était la plante qui m’a fait comprendre que Varela était une pièce de plus dans ce jeu pour m’aider à dépasser mes limites. C’était comme si Varela était au service de quelque chose de très grand, quelque chose de bien au-dessus de tout.

J’avais l’impression qu’il me portait sur le dos et me laissait dans un quadrilatère parce que, selon ce qu’il me disait, ma transformation allait être difficile et que ça allait être dans des phases différentes. Ils me disaient comment respirer et à quelle fréquence, cela semblait être une naissance. Mes os me faisaient mal, il semblait que tout mon corps se brisait, je me tortillais sur le sol, je criais comme un animal qui se battait pour quelque chose de supérieur à sa vie. Ma poitrine semblait craquer. Encore une fois je sentais que j’étais en train de mourir, la voix apparaissait constamment, elle marquait mes respirations, mes cris ne s’arrêtaient pas, je vomissais, morve, bave mais cette fois-ci ne plus déféquer ou uriner.

L’intensité s’est encore calmée, j’ai pu m’asseoir et avant qu’une minute ne se soit écoulée, la voix m’a rappelée pour me dire que ça recommençait. Moi je pensais que l’intensité précédente était inégalée, mais rien à voir, à chaque étape, le quadrilatère était plus grand et l’intensité en proportion, chaque fois beaucoup plus grande et bestiale.

Cela s’est répété jusqu’à 5 fois, tout chargé d’informations infinies difficiles à expliquer avec des mots finis. Au dernier round, j’étais déjà beaucoup plus grand, j’étais une bête humaine, pleine de puissance, sans limites … la plante me dit que je suis quelque chose de grand, que j’ai un énorme potentiel ; ellel souligne les étoiles et me dit que je suis l’une d’entre elles et que j’ai seulement besoin de passer une dernière porte …. J’ai complètement refusé, je pensais que si je franchissais la porte, je ne verrais plus jamais ma famille et tout ceux que j’aime. Là-dessus, ma souffrance a atteint un niveau de destruction totale, je sentais mes os se casser, de l’étouffement, des vomissements plus de vomissements, de morve, de bave, et tous ceux que j’aime autour de moi sont revenus et m’ont dit et encouragé à faire le grand saut, à franchir la porte. Tout à coup, je saute dans le vide … je franchis la porte … Je sentais tout à coup que je me vidais et j’ai uriné … Je n’étais plus dans mon corps, je me voyais d’en haut, je me suis vu allongé sur le sol, j’avais froid, j’étais plein de vomi, bave, urine, etc. … A ce moment je me suis senti libéré, inondé d’amour et de bonheur.

J’ai senti une main sur ma poitrine, je me suis réveillé sur le sol, on m’a demandé comment j’allais, je sais que les scènes qui pouvaient être vues de l’extérieur étaient difficiles, elles pourraient être désagréables, elles auraient pu faire peur … Je ne pouvais que sourire … j’étais né de nouveau.

Le processus a duré entre 7 et 9 heures, dont 6 étaient sans arrêter de crier, de rugir…

Les séances suivantes ont été un mélange de nettoyage physique et d’expériences étonnantes. Quelque chose m’a dit quelles plantes je devais prendre pour les frotter sur le corps. J’aillais dans les herbes, et comme si j’étais un tigre, je m’y suis vautré complètement nu au-dessus. Aucun insecte ne m’effrayait, tout était naturel, normal comme dans mon quotidien.

Chaque jour je travaillais quelque chose de différent, la plante m’a parlé de supprimer mes programmes, en me disant d’être honnête avec moi-même, elle me disait que tout cela était une illusion et que je devais vivre la vie avec amour, que je devais vivre en écoutant ma voix intérieure…

Vraiment, il y a eu un avant et un après dans ma vie.

Cordialement.

 

SANTIAGO ARCHILLA ARCHILLA

Tel: 00.34.696.777.665

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page