J’AI PRIS DE L’AYAHUASCA TOUS LES JOURS PENDANT 3 MOIS. Histoire de l’expérience d’un processus aussi subtil que puissant

UNE NOUVELLE VOIE POUR CONTACTER EN SOI LA SOURCE DE GUÉRISON

Expérience de 3 mois de micro-doses d’Ayahuasca, la connexion quotidienne directe via la pharmacie interne de notre propre corps.

 

Quand j’ai commencé à prendre des micro-doses d’Ayahuasca, je n’avais vraiment rien de particulier à changer en moi pour me sentir mieux. J’ai donc décidé de les prendre sans préjugés, et j’ai commencé à les prendre comme on m’avait recommandé à Ayahuasca International.

Ainsi, je me suis mis chaque jour, à 18h-19h, à manger un dernier repas léger. Ensuite, vers 10 heures ou 11 heures du soir, je buvais l’Ayahuasca avec un peu d’eau, seulement quelques grammes.

Les premières nuits, j’ai mis de la musique très douce et je me couchais.

Ce qui m’est arrivé, c’est que je me suis retrouvé en train de pleurer sans arrêt, sans me rendre compte à ce moment précis des blocages que je relâchais. Je pensais que je pleurais à cause de la musique.

Chaque nuit, j’ai ainsi relâché des blocages sans m’arrêter, j’ai ouvert ma bouche plusieurs fois pendant la nuit (bâillement), et suis allé uriné plus souvent que d’habitude.

Au bout de dix jours, assis dans mon bureau, j’ai commencé à réfléchir sur les changements intervenus:

1. Mon humeur était excellente, sans être non plus de l’euphorie.

2. J’ai senti une paix formidable en moi (La joie était installée en moi à partir de ce moment).

3. J’ai remarqué que je montais les escaliers du bureau (3 étages d’un ancien escalier avec une pente raide) tout en parlant au téléphone à un rythme élevé sans même fatiguer.

4. Mon attention à tout ce que je faisais était plus accentuée, ce qui m’a permis de mieux comprendre tout. De nombreuses réponses sont venues avant même que je m’en pose la question.

5. J’ai perdu 20 kilos de poids parce que c’est comme si ce qui me faisait grossir avait été déconnecté.

6. Je pouvais faire des postures corporelles qui m’étaient difficiles à faire auparavant. Je pouvais les faire sans résistance.

7. Sans me rendre compte, j’ai commencé à relativiser tout ce qui se passait autour de moi !

8. Mon énergie était bien gérée, ne ressentant plus de moments de montée et de déclin d’énergie.

9. Soudain, mon alimentation s’est améliorée, j’ai mangé plus de légumes et de fruits sans aucun effort conscient.

10. J’ai compris dans ma vie la différence entre vouloir quelque chose et en avoir besoin.

Au cours des semaines qui suivirent, j’ai pu comprendre les façons dont notre être se débloque dans le quotidien. C’était un nettoyage constant, lent et non agressif.

Je dois dire que, évidemment, avec cette thérapie de micro-dose, toute ma vie a pris un tournant. Du plus intime de mon être au plus banal de ma vie.

Ma façon de voir la vie a changé en surmontant la peur de devoir transformer mon être et de ne pas recevoir la même chose que ce que je recevais avant une telle transformation.

Certains matins, quand il s’agissait d’une longue journée de réunions à l’entreprise et où je devais constamment prendre des décisions délicates, j’ai pris une dose supplémentaire lors du réveil. En vérité, ce rappel de micro-dose que j’ai pris dans la matinée était formidable pour ces rencontres sans fin.

Après avoir terminé la thérapie, je pensais que tout cela disparaîtrait, que tous ces avantages se dissiperaient progressivement.

Ma surprise fut que tout était installé en moi. À ce jour, après deux ans et demi ou trois ans… Tout est encore installé en moi, je n’ai rien perdu de ce que j’ai gagné. C’était une grande bénédiction pour moi de m’apercevoir qu’après ce grand défi de prendre des mini-dose d’Ayahuasca tous les jours, ces changements se soient installés définitivement.

Cordialement

Santiago Archilla Archilla

 

francophone@innermastery.es

Nous continuerons de publier des articles sur l’Ayahuasca  et des témoignages de personnes qui la testent. C’est un traitement que nous conseillons 100% à tous nos participants aux retraites d’Ayahuasca et / ou de Kambo et Bufo Alvarius .

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page