LA DOULEUR TERRIBLE DU SUICIDE INFANTILE : Un message très dur pour tout le monde et toutes les mères.

UNE FILLETTE DE 10 ANS SE SUICIDE POUR RENDRE HEUREUSE SA MERE.

Elle lui a écrit une lettre avant son suicide qui laisse sans voix.

« Chers Rois Mages, j’aimerai seulement vous demander à ce que ma maman soit la femme la plus heureuse du monde, lorsque je ne serai plus là, puisque je n’ai été qu’une gêne et un malheur dans sa vie depuis que je suis née, puisque j’ai été la cause du départ de la maison de mon papa. Je veux que ma maman soit tranquille et ne travaille pas tant, le plus beau cadeau que je puisse demander est son bonheur. J’espère qu’un jour tu te souviendras de moi et que dans le ciel enfin tu me prennes dans tes bras. Je crois que le plus beau cadeau des Rois sera ma mort. Puisque tu me disais toujours que je n’aurai jamais dû naître. Je t’aime beaucoup maman, je sais que les rois n’existent pas, mais je t’offre quand même ce grand cadeau. »

Je voulais partager cette nouvelle si désagréable du jour émise dans le programme télévisé de Telecinco le 8/1/2019, afin de développer une réflexion basée sur une idée que je partage dans les classes de l’École Consciente®, ainsi que pour adresser un message à toutes les mères et tous les parents, et à tous ceux qui de diverses manières se suicident, sans pour autant se donner directement la mort.

Avoir des enfants c’est tenir entre nos mains – en tant que parents – l’innocence de nos enfants, prêts et disposés à croire tout ce que nous leur disons. Les enfants n’ont pas d’autre option que de nous croire inconditionnellement parce qu’ils n’ont pas été créés pour ne pas croire leurs ascendants. C’est comme avoir une page blanche sur laquelle nous, parents, écrivons tout le scénario de ce qu’ils vont être et faire. Le mot « bonheur » provient de « sentence », une personne heureuse est celle à qui des choses précieuses ont été « dites ». Être malheureux est provoqué par le matraquage dans notre esprit à coup d’innombrables mots destructifs sur nous mêmes.

L’innocence est la partie la plus inconsciente de la conscience, l’innocence c’est la conscience qui essaye d’apprendre comment se mouvoir à l’intérieur du plan matériel et humain en relation avec les autres et l’extérieur. L’innocence est inexpérimentée dans l’art de percevoir, elle n’a pas d’autre option que de se charger de l’empreinte de tout celui qui lui arrive et qui se produit dehors. C’est ainsi que d’un certain point de vue elle se sent responsable de tout. C’est quelque chose que nous devons comprendre.

Tout enfant est innocent, et il peut donc se sentir coupable à tout moment devant n’importe quelle chose qu’on lui dit ou qu’on lui fait;. Les enfants humains sont dépourvus de protection devant l’avalanche de projections qui leur arrive, surtout les projections de la mère qui est celle qui est la plus proche de lui depuis le début. Ainsi les enfants sont exposés à produire tout type de traumas par les interprétations qu’ils font de ce que leur parents leur disent ou leur portent à connaissance, de la manière dont ils les regardent ou de ce qu’ils leur font croire; c’est le cas de tant d’exemples traumatiques, d’enfants abusés, abandonnés, humiliés, qui en arrivent à la conclusion erronée qu’ils ont été les causes de l’abus, de l’abandon ou de l’humiliation, et ensuite voient se perpétuer dans leur vie les abus, les abandons ou les humiliations; simplement parce qu’ils en sont arrivés croire qu’ils le méritaient. Le phénomène se produit parce que l’innocence est programmée à tout accepter de tous, tout en se rendant compte de tout ce qui lui arrive parce qu’elle ne veut pas être rejeté, parce qu’elle veut être intégré, et c’est ainsi que l’innocence préfère se culpabiliser plutôt que d’inculper les autres, parce que sa mission est de ne pas rompre le lien avec les autres et de maintenir une harmonie avec l’extérieur, puisque c’est le lieu où elle va vivre et s’adapter, et c’est pourquoi elle ne peut pas être dans le conflit. Mais c’est à partir de cette attitude inconsciente que se produit la peur du rejet qui nous accompagnera ensuite toute notre vie. C’est ainsi que nous nous prostituons pour être acceptés et en évitant à n’importe quel prix d’être repoussés. Voilà comment un enfant s’adapte, se transforme contre son grès pour être intégré, en en assumant toute la responsabilité.

L’enfant immature et dépourvu de mécanismes de défense est encore innocent, cela donne le pouvoir aux autres de faire ce qu’ils veulent avec lui. De la même manière il arrive à beaucoup de personnes présupposés mûres de vivre encore dans cette phase d’innocence inconsciente, et, à partir de cette blessure originale, elles continuent de tirer les mêmes conclusions, parce qu’elles n’ont pas encore guéri du trauma initial et inévitable produit par l’innocence inconsciente.

Si chaque être humain ne traverse pas l’expérience du pardon, il vivra de la manière correspondante à cette phase d’enfant blessé et sans défense. Parce qu’il n’aura pas encore compris qu’il n’y a pas de coupables, ni de fautes et d’erreurs. C’est l’une des causes mondiales du suicide auquel l’humanité est soumise, parce que ceux qui se donnent la mort pour cette cause sont minoritaires, et la majorité continue de vivre comme des morts dans leur vie avec cette plaie ouverte, en se créant une vie de merde à cause du trauma non guéri, et en choisissant mille et différentes manières de se suicider sans en arriver à se donner la mort.

J’en profite pour demander à tous les parents de mettre de la conscience dans chacune des paroles que nous disons dans notre intimité quand nous sommes avec nos enfants. Et en ce qui concerne les humains, osons traverser le processus du pardon dont nous avons tant besoin pour nous réconcilier avec la vie, les autres et toute l’existence, qui ne nous donne pas autre chose qu’une opportunité de réaliser une prouesse incroyable, celle d’être inconsciemment innocents dans notre enfance, pour ensuite se transformer en personnes coupables et finalement pour devoir s’ouvrir au pardon, en récupérant l’innocence grâce à la la conscience. C’est ainsi que naît pour la première fois, la paix, l’harmonie et la tranquillité.

Le pardon est une compréhension salvatrice d’un niveau vibratoire très élevé. Ça ne serait pas du tout saugrenu de se mettre à genoux devant ses enfants et de leur demander pardon pour tout celui que nous leur avons dit et qui a abîmé à leur innocence.

Alberto José Varela

nosoy@albertojosevarela.com

L’INFORMATION ORIGINALE:

La société mexicaine a été très émue par un évènement qui s’est produit le jour des Rois Mages, lorsqu’une mineure de 10 ans s’est suicidée chez elle. Avant de quitté la vie, la fillete à laissé une lettre déchirante à l’attention de sa mère.

Chers Rois Mages, j’aimerai seulement vous demander à ce que ma maman soit la femme la plus heureuse du monde, lorsque je ne serai plus là, puisque je n’ai été qu’une gêne et un malheur dans sa vie depuis que je suis née, puisque j’ai été la cause du départ de la maison de mon papa.

Je veux que ma maman soit tranquille et ne travaille pas tant, le plus beau cadeau que je puisse demander est son bonheur.

J’espère qu’un jour tu te souviendras de moi et que dans le ciel enfin tu me prennes dans tes bras. Je crois que le plus beau cadeau des Rois sera ma mort. Puisque tu me disais toujours que je n’aurai jamais dû naître. Je t’aime beaucoup maman, je sais que les rois n’existent pas, mais je t’offre quand même ce grand cadeau.

Le contenu de la lettre recueillie par Televisa laisse entrevoir un sentiment de culpabilité de la petite, qui ne désirait que le bonheur de sa mère.

Les autorités mexicaines ont ouvert une enquête d’investigation sur la mère de la mineure mais pour le moment ils n’ont pas retrouvés son identité et ce fut donc la tante de la fillette qui s’est présentée pour répondre aux identifications correspondantes.

La Direction générale de l’Investigation des Experts a confirmé que la cause de la mort du mineur a été l’asphyxie par pendaison.

VOICI LA NOUVELLE ORIGINALE : https://www.telecinco.es/informativos/sociedad/suicidio-nina-menor-mexico_0_2688000125.html?amp=true#referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page