L’ANGOISSE DE TOUS LES JOURS. Vivre en proie à la dépression, au stress ou ou à l’anxiété est la dure réalité d’une grande partie de la population mondiale. Voulez-vous surmonter tout ce mal être?

COMMENT CALMER ET MÊME RÉSOUDRE CE PROBLÈME TELLEMENT RÉPANDU ET QUI ENTRAVE LA VIE DE MILLIONS DE PERSONNES?

L’anxiété est synonyme d’inconfort psycho-émotionnel, mais aussi spirituel, dont la résolution est aussi simple que surprenante.

La vie est une navigation à travers le temps, où nous voyageons vers une destination unique : la mort. Chaque jour qui passe nous sommes plus près de la mort et nous avons moins de jours à vivre, et d’un autre côté, nous laissons derrière nous plus de jours qui se sont écoulés sans les avoir vraiment vécus. C’est cette réalité qui donne lieu dans une large mesure, à diverses manifestations quotidiennes de malaise.

La dépression est une angoisse causée par le fait de ne pas avoir vécu pleinement, ou sans correspondance avec la manière dont nous aurions voulu vivre. C’est une renoncement à la vie pour ne pas avoir su lui en trouver le sens. C’est entrer dans une résignation passive devant notre impuissance à pouvoir vivre avec la qualité et l’intensité que nous aurions souhaité. C’est pour certains aussi, refuser de continuer parce que nous avons perdu quelque chose ou quelqu’un qui nous avait donné la force de vivre. Dans tous les cas, l’angoisse est un sentiment qui vient de notre relation avec le passé.

Le stress est une angoisse dans le présent, qui est causée par le fait de ne pas être capable de faire tout ce dont nous avons besoin et que nous exigeons de nous de faire chaque jour et à chaque moment. C’est vouloir être dans un autre endroit et ne pas y arriver, c’est vouloir être arrivé plus loin et ne pas y réussir, comme si le présent était insatisfaisant et que rien de ce qui arrive maintenant ne puisse nous apporter la paix et le bonheur.

L’anxiété est une angoisse qui se produit parce que chaque jour nous avons moins de temps pour vivre tout ce que nous n’avons pas encore pu vivre. L’angoisse est principalement liée au passé, mais elle se faufile aussi dans le présent et l’avenir parce que c’est un sentiment qui est provoqué par le contact avec la mort. Nous pourrions affirmer que c’est une angoisse anxieuse, ou une anxiété angoissante car l’anxiété est principalement liée à l’avenir puisque chaque jour il y a moins de jours à vivre et il y a une plus grande proximité avec la mort.

Quand l’angoisse du passé et du futur s’installe dans le présent, elle produit une tristesse et une impuissance si intenses qu’elles nous font perdre de vue le sens de la vie. Peu à peu, nous sommes confrontés à une situation de plus en plus délicate, qui, si elle n’est pas traitée à temps, peut se compliquer de différentes pathologies.

Que vous identifiez cette situation d’alarme ou que vous soyez déjà dans la fosse du désespoir, la bonne nouvelle est qu’il existe une solution. Dans ces moments, nous avons la chance de pouvoir compter sur la disponibilité de médicaments naturels, d’approches psycho-thérapeutiques très raffinées, de techniques et d’outils hautement évolués qui, en s’unissant, produisent des résultats autant surprenants que remarquables. L’efficacité de ces solutions a été découverte par des milliers de personnes dans le monde.

Dans les retraites que nous organisons sur un minimum de 3 jours, nous recevons plus de 30 000 personnes par an touchées par de telles circonstances, et quand elles repartent chez elles, elles réalisent à quel point la solution était toute proche d’elles. Puis, au bout de quelques temps après la retraite, et après avoir vérifié que l’état de paix intérieure qu’ils ont atteint devient autonome, ils commencent à se rendre compte que quelque chose de très important est arrivé, bien qu’ils ne l’aient pas remarqué sur le le moment. À partir de ce moment, ils commencent à réaliser qu’un changement majeur et réel s’est produit dans leur vie; l’incrédulité ou le désespoir commence à se dissoudre, submergés par les preuves de la nouvelle réalité qui prend forme de jour en jour.

Habituellement, les retraites du week-end servent à oublier quelques jours d’angoisse, ou simplement à calmer la symptomatologie d’ une vie sans beaucoup de sens. Mais dans la plupart des cas, les participants qui nous rendent visite, selon les expériences que nous avons archivées et partagées dans des témoignages écrits et filmés sur ce blog, peuvent résoudre à la racine du noyau dur, ce qui a produit cette variété de maux liés au temps, à la vie et à ce qui nous arrive.

LES CLÉS DU PROCESSUS DE RÉSOLUTION

En fait, ce qui est pathologique, c’est de rejeter l’angoisse, de ne pas y porter attention ou de la juger. Ceux qui la désignent comme une ennemie vivent dans l’inquiétude constante, dans une lutte intérieure contre le malaise qu’elle engendre, mais qui n’est pas compris. « L’angoisse est le prélude à la divinité ». C’est donc un rite de passage, un baptême de feu. Kierkegaard a déclaré que «l’angoisse est le vertige de la liberté» de savoir que toutes les possibilités existent et qu’il faut discerner «le chemin correct». Nous devons tous décider et prendre en charge ce que nous décidons. Décider de fuir les angoisses nous transforme en lâches, fait de nous des personnes faibles qui nous empêche d’avoir des expériences importantes dans notre vie. La fragilité de notre structure psycho-émotionnelle est causée par le fait de ne pas nous être confrontés et ne pas avoir traversé ces moments d’obscurité avec conscience. Quand nous acceptons l’angoisse et nous lui faisons face avec un soutien adéquat, nous ouvrons un processus spirituel de compréhension profonde.Ce moment marque alors un changement de direction dans la vie. En effet grâce à cela, nous prenons de la distance avec l’angoisse, nous commençons à l’observer et nous la considérons comme faisant partie du processus d’évolution. Certaines personnes souffrant d’anxiété restent aux portes du royaume de la compréhension et de la réconciliation, ne parviennent pas à entrer en elles, sans savoir que juste un pas après, elles trouveraient des réponses et des solutions inconnues, de la force intérieure qui vient quand nous osons franchir la frontière de l’impossible, ou plutôt de ce qui semble impossible.

L’humanité est infecté par le virus de l’impuissance, de croire que ce n’est pas possible ou qu’il n’y a pas de solution, mais nous sommes en train de démontrer que tout cela ne sont que des idées, des mensonges qui nous exposent à être traités comme des malades, limités, sans valeur, marginalisés, sans espoir et victimes d’un mode de vie qui n’a jamais atteint la qualité que nous méritons et dont nous sommes dignes.

Dans nos retraites nous accompagnons le changement de décision et d’attitude face à l’angoisse, le stress, l’anxiété et la dépression; et une fois que ce changement de perception de ce qui nous arrive est fait, tout le reste viendra facilement, en douceur et naturellement. Vous n’avez qu’à venir essayer une fois, rien de plus. Nous faisons des retraites dans plus de 20 pays avec la même approche et la même méthode créée au fil de 30 ans et qui est en train d’aider des personnes dans le monde entier. Après chaque retraite, nous offrons un service gratuit de soutien et d’assistance par l’équipe des animateurs.

Tôt ou tard arrive le moment de nous ouvrir à la vie, à l’amour, à la joie et à l’épanouissement de notre être authentique, et cela se produit quand nous récupérons le sens oublié de l’acte de VIVRE. Nous avons dit au début, la solution est simple et surprenante: REVENIR À LA VIE, RENAÎTRE, SORTIR DE LA PRISON DU MENTAL OU NOUS OUVRIR À NOTRE RESSENTI. Appelez ça comme vous voulez, mais en un mot : il est temps de ré-ouvrir notre cœur.

 

VOULEZ-VOUS AVOIR ACCÈS À LA LONGUE LISTE DES QUESTIONS QUE L’ON NOUS POSE?

D’où vient ce sentiment que quelque chose manque à notre vie ? Est-il possible de trouver un lieu intérieur pour se reposer en paix? Y a t-il un appel de réveil derrière l’angoisse, un élan jaillissant de l’intelligence vers ce qui est vraiment important? Qu’est-ce qui peut nous satisfaire pleinement? Est-ce vrai que tout est parfait? Est-ce l’amour qui guide chaque mouvement de la danse de la vie depuis l’Unité ou est-ce la dualité, la réalité ultime de la vie? Ce que nous sommes vraiment peut-il mourir? Notre dignité et le droit au bonheur dépendent-ils du strict respect de nos objectifs et exigences?

 S’il vous plaît, envoyez votre question liée à la dépression, l’anxiété, le stress et l’angoisse quotidienne.

Si vous avez besoin d’un soutien psychologique, vous pouvez contacter notre psychologue et psychothérapeute holistique Sergio Navarro Sanz (qui a étudié en Espagne, mais vit actuellement en Argentine) . Son e-mail est : psicologia@innermastery.es

Pour participer à l’une de nos retraites, écrivez à retiros@innermastery.es

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page