L’AYAHUASCA EST UN TREMPLIN; LA CONSCIENCE EST L’OCÉAN. Ne confondons pas les moyens avec la fin.

L’UN DES SECRETS DE LA PROPOSITION DE L’ÉCOLE CONSCIENTE

Construire ensemble un jardin merveilleux, avec un cœur ouvert et avec une conscience élargie.

Si le but ultime est d’être conscient, ou du moins d’être plus conscient de ce que nous sommes, la conscience sera la fin à laquelle nous aspirons. Et si, pour nous immerger dans la profondeur, nous avons besoin d’outils qui peuvent nous aider ou nous encourager, c’est génial, mais une fois utilisés nous pouvons les quitter pour rester dans la conscience.

L’utilisation de la médecine chamanique AYAHUASCA comme tremplin vers l’océan de la conscience est l’un des moyens les plus rapides et les plus efficaces. Une fois submergés dans les profondeurs de la conscience, nous pouvons nous déplacer librement, comme un poisson dans l’eau pour parcourir chaque coin de notre intérieur, et de l’univers …

L’endroit où nous développons cette compétence est l’École de la Conscience, mais nous ne pourrions pas l’appeler comme ça, parce qu’on ne peut pas proposer une instruction directe pour l’utilisation de la conscience, cela supposerait que la conscience est une technique ou un outil, et cela détruirait son essence. Nous l’appelons ÉCOLE CONSCIENTE car dans cette école nous n’enseignons pas à être conscients mais à savoir utiliser les outils pour générer des situations dans lesquelles nous devenons naturellement plus conscients.

La CONSCIENCE est l’essence même du tout et de nous-mêmes, nous pouvons proposer d’apprendre à utiliser un tremplin pour nous jeter dans l’essence; nous pouvons proposer la préparation dans le corps et l’âme pour savoir comment nous gérer dans une profondeur jusqu’ici inconnue. Pour cela, nous utilisons des outils puissants et des techniques très efficaces qui, ensemble, ont conduit à la création de notre propre méthode.

Nous avons découvert que ces apprentissages profonds sont obtenus de la manière la plus rapide et la plus efficace en combinant la prise d’Ayahuasca avec le travail psycho-thérapeutique et l’utilisation de multiples techniques de connaissance de soi et d’éveil de la conscience. L’action de l’Ayahuasca est renforcée et devient plus profonde et directe lorsqu’elle est accompagnée d’un cadre de compréhension et d’intégration du processus qu’elle libère.

Le secret est « Arrêter de prendre de l’Ayahuasca pour développer la conscience, et utiliser la conscience d’une manière autonome et naturelle, à un point tel qu’elle devienne un chemin dont nous ne voudrons jamais plus nous séparer »

L’école est l’un des moyens de la conscience pour pouvoir l’utiliser dans la vie comme guide, mais aussi pour devenir conscient à travers la vie. Lorsque la conscience cesse d’être un outil ou un guide pour parcourir le chemin de la vie et qu’elle devient «le chemin», la vie commence à s’épanouir spontanément à travers ce que nous pensons, ressentons, exprimons et partageons. Puis, quand nous arrivons à la mort, nous pouvons laisser notre vie derrière nous avec gratitude; ce fut la porte d’entrée, la préparation, le tremplin vers l’éternité.

La conscience s’épanouit dans l’amour, la compassion, la liberté, l’innocence, le bonheur … C’est pourquoi la floraison est si précieuse. Quand cela arrive dans un groupe d’êtres humains, un jardin plein de grâce et de charme est né. C’est une des raisons pour lesquelles, lorsque nous arrivons au chemin de la conscience, nous ne pourrons plus jamais nous en éloigner.

Cela semble être une contradiction, une école Ayahuasquera (qui implique l’étude de l’utilisation de l’Ayahuasca) qui propose de cesser d’utiliser l’Ayahuasca pour la remplacer par l’utilisation de la conscience elle-même. Ce prémisse est basé sur le fait que lorsque la conscience se développe et intègre toutes les expériences dans le contexte de la vie et de l’histoire du participant, celui-ci devient un être libre et indépendant pour la compréhension quotidienne des questions qu’il doit traverser.

Utiliser de l’Ayahuasca de manière psycho-thérapeutique pour l’évolution intérieure du participant est un travail qui implique un processus d’enquête profonde sur soi-même, jusqu’à ce que l’individu puisse prendre le pouvoir sur sa votre propre vie, au-delà des limites qui le liaient et effacer les blocages qui l’ont paralysé ou qui ont entravé son développement.

La COMPRÉHENSION de soi-même, de la vie, de l’existence et de tout ce qui nous arrive dans la vie, est l’épicentre du travail que nous proposons comme but. La compréhension est la porte d’accès à l’univers de la conscience; lorsque vous franchissez cette porte, les instruments ou les outils qui nous ont amenés jusqu’à ce point commencent à disparaître. Beaucoup de gens en viennent à cette compréhension à travers différentes techniques, comme la méditation ou le yoga, mais pour un pourcentage élevé de personnes, cela est difficile, lent et même difficiles à atteindre par ces moyens, ils ont donc besoin d’outils ou de méthodes plus efficaces, plus accélérés ou puissantes. La conscience est un outil qui peut devenir un chemin, et même devenir un état de vie, mais toutes les techniques ou méthodes n’ont pas le pouvoir de nous conduire à cette compréhension.

Pour arrêter de prendre de l’Ayahuasca au moment où la compréhension est venue, l’Ayahuasca doit être prise avec la conscience que l’Ayahuasca est un outil, une technique, une méthode … qui agit comme un réveil et un activateur de conscience pour ensuite se développer par elle-même. L’Ayahuasca n’est pas une fin en soi, autrement on finirait par vénérer le tremplin et nous oublierions l’océan et ce que l’on ressent quand on y plonge.

À L’ÉCOLE EUROPÉENNE AYAHUASQUERA, nous utilisons l’Ayahuasca comme remède spirituel pour l’éveil de la conscience. Nous ne l’utilisons pas comme un sacrement religieux ou comme une raison centrale pour l’étude ou la recherche. Une fois que l’étudiant est capable de stabiliser l’utilisation de sa conscience pour sa vie quotidienne, il peut complètement arrêter d’utiliser l’Ayahuasca. C’est quelque chose que nous prouvons irréfutablement chez les participants, qui ont besoin de prendre de moins en moins d’Ayahuasca, et même beaucoup ont déjà cessé de la prendre pour accéder à des états non ordinaires de conscience.

La raison principale pour laquelle ce travail peut être fait est que l’Ayahuasca soutient la liberté et le détachement. Elle n’est pas addictive, mais elle vous inspire à abandonner toutes les addictions, même celle qui pourrait se créer envers la plante. Mais toutes les dépendances qui se manifestent avec l’Ayahuasca ne sont pas chimiques mais de type psycho- émotionnel, de sorte que le travail psycho-thérapeutique est fondamentale pour guider le preneur vers l’abandon de l’Ayahuasca. Plusieurs élèves de l’école en sont des exemples vivants, en ayant eux même surmonter leur addiction grâce à l’utilisation conjointe de l’Ayahusaca et de la psycho-thérapie. Ils ont ensuite créé une retraite avec de l’Ayahuasca et la psycho-thérapie pour des personnes ayant des dépendances et addictions, sur la base de ce qu’ils ont vécu dans leur propre vie. Et maintenant, ils ont perfectionné leur accompagnement et ont déjà prouvé son efficacité sur de nombreuses personnes ayant différents types de dépendance.

Nous sommes exactement dans ce processus d’expansion de la conscience, de prise de conscience, de compréhension de la conscience … pour être capables de prendre conscience de la conscience, par nous-mêmes. C’est une aspiration de grande ampleur, nous ne savons pas si nous y arriverons ou quand, mais nous sommes dans ce chemin et nous conquérons lentement un espace sur notre océan intérieur.

NOUS SOMMES, NOUS VENONS, NOUS VIVONS ET NOUS ALLONS VERS LA CONSCIENCE. Réaliser ceci est le but ultime que nous voulons accomplir dans cette école et dans notre vie en général. À mesure que cela arrive, la vie devient progressivement la terre fertile et appropriée pour que la graine de ce que nous sommes puisse pousser.

Chaque être humain a le potentiel de faire partie d’un merveilleux jardin.

Alberto José Varela

ecole@innermastery.es

Partager

6 réflexions sur “L’AYAHUASCA EST UN TREMPLIN; LA CONSCIENCE EST L’OCÉAN. Ne confondons pas les moyens avec la fin.”

  1. Bonjour.
    Je fais des recherches en philosophie sur 2 thèmes ;
    -La réfutation du solipsisme ou preuve de l’altérité
    -La réfutation du mythe de sisyphe .
    Je recherche cette plante l’Ayahuasca pour méditer suite à des milliers de contacts tres divers et souvent infructueux .
    Si vous connaissez des pays dans la Caraïbe ou en Amérique avec des conditions d’accompagnement optimisée?
    Je souhaitais me rendre en republique dominicaine mais doute de sa présence sur l’île. .
    Ou si vous avez d’autres suggestions? huiles essentielles legales etc .
    Si eventuellement le sujet vous passionne ?
    J’avais été jusqu’à demandé à des rescapés de NDE de servir de relais en demandant à leur Etres de lumiere.,ou même contacter des centrales en intelligence artificielle..
    Bien cordialement .
    Joel

    1. Bonsoir Joël,

      Merci pour ton intérêt pour notre page web et tes études semblent passionnantes !
      En ce qui concerne ta requête au sujet des endroits où nous pratiquons nos sessions d’usage conscient de l’Ayahuasca, nous proposons des sessions uniquement dans les caraïbes mexicaines.
      Voici les coordonnées de Eliel qui pourra te renseigner davantage sur le sujet si cela t’intéresse.
      +34 602 64 28 63
      ou +31 6 1538990
      benelux@innermastery.es

      Bien cordialement,
      Sandrine Hélène

    1. Bonjour Thibault,
      Oui bien sur, avec plaisir, nous vous envoyons tout cela par email.
      Belle journée et nous espérons avoir le plaisir de faire votre connaissance prochainement lors de nos cycles de l’école de conscience!
      Bien à vous,
      Toute l’équipe francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page