NOUS NOUS ÉLOIGNONS OU NOUS NOUS RAPPROCHONS? La contradiction entre l’interne et l’externe manifestée dans les relations humaines

NOUS VOYAGEONS VERS L’INFINI EN PRODUISANT DES RENCONTRES PUISSANTES ET ÉVOLUTIVES

L’expansion est l’expérience d’un univers qui respire profondément, créant des espaces inspirants qui nous permettent d’évoluer à travers le voyage de la conscience.

L’union de petites, minuscules et invisibles particules a donné lieu à la formation de l’univers entier, d’un corps humain à des soleils et des étoiles gigantesques. Dans toute la ligne de la création, les chocs naturels sont produits par l’influence des ondes gravitationnelles, ils font que les objets célestes s’attirent, se heurtent, se brisent et fondent; peu importe ce qui arrive, car à la fin ils augmenteront toujours leur volume; et à mesure qu’ils grandissent, ils deviennent plus sensibles aux impacts externes, comme si un aimant attirait de plus en plus d’objets de l’éternité, arrivant comme un spermatozoïde divin pour féconder, enrichir et développer.

Ceci décrit brièvement le voyage que nous faisons vers l’infini. Un voyage de rencontres puissantes et évolutives. C’est pourquoi l’univers dans lequel nous vivons devient de plus en plus grand, mais sur le plan humain, à la fois physique et spirituel, la même chose nous arrive. Ce n’est pas seulement une réalité visible et démontrable en termes scientifiques, mais cela peut aussi être ressenti dans le désir impétueux qui vient des profondeurs du sentiment humain; pour cette raison, les cellules reproductrices se multiplient de façon exponentielle jusqu’à la création d’un nouveau corps, c’est la même raison pour laquelle le cœur essaie d’exploser dans chaque pompage, ou par lequel les poumons développent leur espace dans chaque inhalation; la conscience veut agrandir aussi, et cela en produisant une compréhension qui élargit notre essence. Chaque partie de tout organisme vivant, à la fois matériel et énergétique, répond au même ordre, mais de manière différente.

Nous faisons des pieds et des mains pour être grands, pour voyager, pour grandir, pour entrer dans des espaces inconnus, atteindre les plus hauts sommets, pour atteindre la limite de toutes choses. Bien qu’atteindre la fin de l’infini soit un fantasme, nous ne pouvons nous empêcher d’aller vers ces confins, c’est notre direction parce que nous sommes guidés par l’impulsion d’une essence expansive. Sur cette route vers nulle part, nous explorons et voyons des paysages qui donnent un sens à la vie en étant conscients de cela; peu à peu, la possibilité d’entrer dans le mystère s’ouvre.

 

LA TRANSFORMATION DE L’INVISIBLE DANS QUELQUE CHOSE DE MAJESTUEUX

Le mouvement humain a toujours été gouverné d’une façon ou d’une autre par ce code expansif qui habite nos particules subatomiques, c’est pourquoi les atomes deviennent des molécules; et ceux-ci dans des cellules qui se sont magistralement assemblées deviennent des organes; ceux qui organisent une réunion symphonique harmonique avec des tissus et des systèmes complexes pour former un organisme vivant parfait. Tout à l’intérieur d’une membrane qui nous donne l’impression d’être séparée du reste. Lorsque nous sommes prêts à vivre, nous avons inévitablement besoin de nous réunir avec les autres; faire des groupes, socialiser, se réunir autour d’affinités, former des équipes, créer une famille; En bref, nous unir et augmentez le volume. Ce que les astro-biologistes appellent «l’accrétion homogène» est l’accrétion d’un corps par l’agrégation et l’union d’autres corps mineurs qui choisissent l’union avant la séparation.

Tant que cet univers continuera d’inspirer, nous serons les esclaves de cette expansion bénie; apparemment, il nous distance parce que les distances parcourues augmentent et que les particules s’éloignent les unes des autres; nous voyageons d’un point vers des directions infinies; mais ce phénomène produit aussi un ordre de recherche de proximité subatomique, ce « phénomène d’accrétion homogène » définit d’un côté la nécessité pour les particules voyageant à travers l’univers qui se cherchent et s’attirent guidées par les énergies de champs gravitationnels (ces énergies qui font qu’elles se rencontrent et s’unissent) et forment des étoiles qui, à leur tour, voyagent à travers une orbite autour d’un soleil qui les caresse pour éveiller la vie; et d’autre part il définit très bien les relations humaines: l’attraction, les chocs, les éloignements et les rapprochements. Tout sert à remplir la mission imposée par cette impulsion expansive, dans laquelle, bien que nous nous éloignons comme si nous voulions être de plus en plus seuls, au fond et en même temps nous recherchons la proximité. Qu’on le veuille ou non, c’est ce qui gouverne nos intentions.

 

RECONNAÎTRE NOTRE ESSENCE ET LA LAISSER S’ENVOLER

Ce blog est le produit du même phénomène: « Vouloir aller plus loin », « Essayer d’atteindre plus de coeurs », « Se rapprocher des autres ».

Nous pouvons jouer cette symphonie harmonique où nous trouvons la dualité de nous retrouver et de nouveau nous retrouver seuls et unis dans ce projet.

Mettre dans la conscience de beaucoup un message qui voyagera à travers les mots, dans ce vaisseau spatial virtuel.

Le monde est si immense qu’il semble inaccessible au moment de vouloir tout atteindre, rien ne l’atteint, ni les moyens télématiques, ni les réseaux sociaux, ni les appareils mobiles ne suffisent.

Tout ce que nous faisons est peu pour remplir le désir interne de « vous atteindre ». Avec chaque mot qui caresse votre coeur, nous accomplirons ce que la vie nous a inspiré.

Par conséquent, en tant qu’organisation, nous affirmons que notre destin est en pleine expansion, nous le disons en tant qu’entreprise mais aussi de manière très personnelle, car avec ce que nous disons nous nous engageons et nous nous défions devant tout, que notre essence voyage, que notre amour est en expansion, que notre entendement grandit et que, lorsque la confiance atteint le moment de la floraison, elle se détache de l’arbre pour aller inévitablement vers les autres, elle tombe entre les mains des autres après un long processus de maturation.

La maturation est aussi un voyage interne difficile. Et c’est précisément ce que nous faisons: nous rencontrons les autres pour nous encourager les uns les autres à mûrir, à être nous-mêmes; et quand cela arrive, un autre miracle interne de dimensions inconnues se produit:  nous trouvons la liberté de notre être, en embrassant l’autre tel qu’il est, c’est quand nous éprouvons l’expérience du vol. Notre Être est parti, comme si nous étions vides à l’intérieur, nous avons osé repartir en retrouvant l’état originel dans lequel rien n’existait. C’est pourquoi nous avons tellement peur d’aimer, parce que c’est abandonner ce vers quoi nous pensions aller, vers la rencontre de ce qui a toujours été. C’est ce qu’on appelle « fusionner avec le tout »

De nous rapprocher remet en question la tendance expansionniste universelle, il semblerait que nous sommes contre le voyage expansif, parce que chaque rencontre avec l’autre induit toujours un processus de fusion et d’intégration, telle est l’intention cachée qui dirige notre âme, c’est en s’unissant que se pose à nous le besoin de voler, donc tous les mouvements sont dans le fond expansif, parce qu’ils sont inspirés par l’intention pure et saine d’être plus proche de l’origine, si bien qu’à un certain moment nous devenons un. C’est ce que nous avons appelé sur terre AMOUR.

En ce moment, je suis seul dans un hôtel à Montevideo, en Uruguay, en attendant mon voyage en Espagne, j’ai choisi précisément ce moment de solitude pour écrire quelque chose qui concerne les gens qui sont liés à moi et que je l’aime, qui m’accompagnent dans cette belle expérience de voler ensemble.

Bienvenue dans cette aventure de voyager seul et apparemment séparé du reste; Dans ce merveilleux voyage, vous pouvez réaliser à tout moment qu’il n’y a ni déplacement ni distance, mais seulement un destin à réunir dans la communion.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page