Présentation

11-09-2015 Un coup de conscience.

 

C’est le jour où se manifesta un regard, une vision, une perception de la réalité.

 

C’est aussi le jour où est née cette page et ce blog.

ALBERTO VARELA

Depuis des décennies, je regarde depuis le cœur ce qui m’entoure. Ce regard est né de ma manière de me voir et depuis ce que j’en ai vu. J’ai regardé à l’intérieur de moi souvent comme un enfant curieux et innocent, et je n’ai jamais trouvé personne. Je suis vide. Je vois seulement l’obscurité.

Mais mon expérience humaine est incroyablement nourrissante, enrichissante et lumineuse. Elle m’a amené à avoir tant d’expériences dans cette vie qui vaudraient plusieurs vies, et des vies tellement différentes. Je suis étonné. Et je sens que tout cela surgit car mon regard ouvert au vide et à l’obscurité interne s’emplit magiquement de lumière intérieure. Je découvre comment ce processus a lieu. Tout ce que je vois se transforme en multiples visions dans lesquelles s’entrelacent les visions internes et externes.

Dans ce blog je vais partager ce que j’écris depuis toujours et qui maintenant est en train de créer un mouvement mondial d’expansion de la conscience. En étant vivant, je peux être contemporain de ce qui arrive et en même temps être à l’origine de la création d’une organisation-communauté internationale. C’est pour cette raison que j’ai mis tant d’années à faire ce que je fais maintenant : me faire connaître.

Les répercussions que peuvent avoir la publication de mes textes sont imprévisibles. D’ailleurs ce que j’écris est une source nutritive de dizaines de pages web et réseaux sociaux qui sont vues par plus d’un million de personnes par mois. Mais maintenant tous ces sites se retrouvent en un seul, classifiés et ordonnés pour que tout le monde puisse y accéder et les partager.

En venant lire mes textes, tu dois savoir un secret : mes textes ne se sont pas de moi, mais proviennent de toi. Tu en es l’auteur car je t’observe depuis longtemps, c’est pour cela que j’ai pu écrire. Tu es ma source d’inspiration.

Merci beaucoup.

Alberto José Varela

alberto

PREMIER MOIS DU BLOG ET SITE INTERNET

L’histoire de comment, où, quand et avec qui tout cela est né.

Au début de l’année 2013 je vivais à Madrid, je me dédiais à collaborer dans le Restaurant Yatiri proche de Tirso de Molina, et soudain j’ai eu un blocage physique généralisé qui m’a stoppé presque complètement, je ne pouvais pas descendre les escaliers, traverser la route de ma maison au restaurant, j’étais complètement bloqué par la douleur que je sentais, des courbatures comme si j’avais couru pendant des jours, les mêmes douleurs que si on m’avait roué de coups. J’ai alors appelé un masseur holistique appelé Hugo Oklander. Je me suis souvenu de lui car quelques jours plutôt il m’avait appelé en me disant qu’il était à Madrid après un voyage international en recherche de l’illumination, et qu’il n’y était pas parvenu et qu’il cherchait du travail à Madrid. Je l’avais connu il y a une dizaine d’années auparavant. Je lui ai donc offert de devenir mon masseur personnel jusqu’à ce que je résolve mes blocages physiques. Il réalisa un travail si profond que non seulement mon mal-être physique a disparu, mais que j’ai aussi pu en comprendre la racine. « Je n’étais pas en train de faire ce que je devais faire ».

Quelques jours plus tard, après avoir fait mon processus psycho-émotionnel, j’ai fait une toma (une prise) d’Ayahuasca chez moi avec ma compagne Paula et notre fille Amelys qui nous a accompagné avec la chatte. C’est alors que j’ai reçu un ordre d’en haut, je ne sais pas si ce fut de mon moi supérieur, de ma conscience élevée ou de l’Ayahuasca, cela m’est égal d’où cela est provenu, parce que j’ai entendu cet ordre avec une grande clarté. Il disait : ”NE FAIS RIEN. DONNE-TOI ET LAISSE-TOI ALLER. VIS LA VIE AVEC FLUIDITÉ. TOUT ARRIVE.”

Mais quelques jours avant, je m’étais rendu compte que je devais faire ce que je proposais. J’ai donc décidé d’unir les deux messages, celui d’en bas (mon corps) et celui d’en haut (ma conscience). Je me suis dit : « Ça y est, je sais ce que je dois faire, mais je ne vais rien faire. Je vais avoir confiance que cela se réalisera. »

Quelques jours plus tard surgit l’opportunité d’aller à Ibiza quelques temps afin d’accompagner ma fille qui avait besoin d’aide pour son commerce. A ce moment là, je ne savais pas que cela aurait à voir avec ma situation, mais j’ai accepté d’aller à Ibiza.Ma fille loua un appartement avec vue sur la mer en direction du lever de soleil et j’ai demandé à mon masseur Hugo s’il voulait m’accompagner et il a presque immédiatement accepté. Nous sommes arrivés à Ibiza et je venais d’être responsable de la page Facebook AYAHUASCA et je devais écrire pour publier sur ce réseau social. Hugo implanta un plan de marketing pour trouver des clients sur l’île. Et nous étions là, chacun avec nos occupations.

En peu de semaines j’ai pu écrire de nombreuses choses sur l’Ayahuasca, au travers de ma longue expérience avec le travail psycho-thérapeutique avec cette médecine chamanique. Hugo a pu obtenir suffisamment de clients et s’acheter une voiture. Tous les deux nous vivions dans le même appartement. Parfois Amelys et Paula venaient me rendre visite, d’autres fois j’allais leur rendre visite à Madrid, mais je me suis centré sur ce que je sentais devoir faire à ce moment : ÉCRIRE et PUBLIER.

Au bout de ces 3 mois à Ibiza, où je pouvais voir le lever du soleil, comme une source d’inspiration chaque matin, j’ai fini par écrire et publier plus de 100 textes qui ont permis que la page web devienne la plus visitée des personnes intéressées par l’ayahuasca. Je commençais à recevoir des centaines d’emails du monde entier en remerciement pour mes textes, me posant des questions et m’invitant à organiser des rencontres d’Ayahuasca.

Hugo observait tout ce qui se passait avec l’Ayahuasca dans les réseaux sociaux, il avait déjà pris de l’ayahuasca, il la connaissait mais un soir il m’a demandé de lui en donner à lui seulement ; il en prit peu et il a eu l’expérience la plus proche de l’illumination qu’il n’ait jamais eu. Lui qui avait renoncé à cette recherche de l’Illumination, connut soudainement l’aperçu le plus réel de cette recherche de tout ce qu’il avait expérimenté durant des décennies.

Cela a entre autre amené Hugo à me demander : « Pourrait-on faire ce que tu fais avec Facebook de la même manière aussi en anglais ? ». J’ai accepté et on s’y est mis tout de suite. On a créé une page Ayahuasca English et tHugo en fut l’éditeur et commença à traduire et publier les posts que j’avais publié en espagnol (Hugo parle plusieurs langues, et il en avait eu besoin pour parcourir le monde en recherchant l’illumination). Et il a commencé à le faire. En peu de jours, il a vu comment tout ce qui se publiait sur cette page faisait naître un grand intérêt, jusqu’à ce qu’il me dise : « Nous devons faire venir les personnes ici, à Ibiza, pour qu’elles puissent vivre l’expérience d’ayahuasca ». Le premier à être venu s’appelait John. Il était venu de Manchester (aujourd’hui c’est un de nos collaborateurs). En seulement 3 jours avec nous, il a eu plus d’expériences thérapeutiques et spirituelles que durant toute sa vie, selon ce qu’il nous a dit, bien qu’il ait été en grandes recherches sur le sujet pendant plus de 60 ans. L’impact de cette expérience sur Hugo l’amena à appuyer sur l’accélérateur. À ce moment, il ne réalisait presque plus de massages, même pas pour moi, et il se dédia à Ayahuasca English.

Parmi les autres personnes qui sont venues, il y eut Dejan et Mara d’Italie, un couple que nous connaissions déjà, qui purent aussi voir le miracle que pouvait produire l’ayahuasca. Nous les avons filmé avec Hugo car cela paressait incroyable de voir ces personnes arriver à des états spirituels très élevés en si peu de temps. Même si cela fait plus de 10 ans que je vois ces phénomènes avec l’ayahuasca, je continue à être surpris comme au premier jour.

Quelques mois plus tard et avant que 2012 ne se termine, nous réalisions déjà des conférences et des retraites à Manchester, Londres, à Cuneo en Italie et en Suisse. Dejan et Mara se sont ensuite lancés dans la gestion de la page italienne d’Ayahuasca Internationale. Avec ces trois pages en espagnol, anglais et italien, se créa une communauté internationale, qui n’était rien de plus qu’une communauté de rencontre virtuelle. Il y eut aussi quelques rencontres plus personnelles de prises d’ayahuasca jusqu’à ce qu’un week-end plus de 30 personnes vinrent à Ibiza et nous dûment louer deux appartements de plus pour les accueillir pour vivre cette expérience d’ayahuasca et psychothérapie.

A partir de là, nous avons décidé de sortir de l’Espagne pour une tournée internationale qui durerait, nous pensions à ce moment-là, 2 ou 3 mois et qui s’est étendue jusqu’à aujourd’hui. Cela fait 3 ans et demi que nous voyageons dans plus de 10 pays et de nombreuses villes et villages d’Europe et d’Amérique. Durant les prochains 6 mois, tous les week-ends sont occupés par des activités en Amérique, Europe et Asie.

Hugo, de masseur et chercheur d’illumination passa à la direction de l’expansion internationale d’Innermastery International, une entreprise que nous avons créé avec Paula pour étendre légalement le travail d’évolution intérieure avec ou sans l’usage de l’ayahuasca. Actuellement nous sommes basés légalement en Allemagne, au Mexique et en Italie et prochainement en Argentine et au Royaume Uni. La tâche de Hugo a été fondamentalement pour la croissance de l’entreprise. C’est la personne qui a la combinaison parfaite entre un potentiel extraordinaire et des limites des plus capricieuses, dans un même espace physique. (Je vous parlerais de cela plus en profondeur dans le post dédié à Hugo et aux autres personnages qui m’accompagnent dans ce projet-aventure).

La réalité est que nous avons maintenant 40 pages sur les réseaux sociaux et internet et que plus de 40 personnes travaillent dans cette organisation. C’est pourquoi notre Comunitty Manager, Alvaro Arias, m’a suggéré de créer un super blog et un site internet avec tous les contenus que je publie depuis 3 ans et demi, pour que tous les textes soient centralisés pour pouvoir les traduire en 10 langues et les publier sur toutes les pages d’Ayahuasca International. J’ai pris cette décision, après m’être réuni avec ma compagne Paula et notre fille Amelys le 31/08/2015 en leur disant : « Est-ce que cela vous semble une bonne idée que je créé un blog avec mon nom pour publier les textes que j’ai écrit au cours de ma vie ? » Paula me répondit : « Qu’est-ce qui t’en empêche ? » et Amelys dit : « Cool je vais avoir un père connu ! »

Cette décision s’est prise le premier septembre et en seulement 11 jours cela est devenu une réalité grâce à l’équipe de techniciens de l’entreprise de Alvaro. Aujourd’hui cela fait plus d’un mois que le blog albertojosevarela.com a été lancé à un niveau international et plus de 20.000 personnes l’ont déjà visité. Presque 1000 personnes par jour !

La seule chose que je regrette dans tout ça c’est que j’ai perdu le meilleur masseur que j’ai connu de toute ma vie !

Merci Hugo Oklander.

Maintenant, quand je regarde en arrière, je peux comprendre l’ordre que j’ai reçu de ne rien faire, que tout viendrait au bon moment… même les difficultés… mais surtout le cadeau est venu de chacune des personnes qui est venue à moi pour faire partie de ce projet, pour me soutenir et m’accompagner dans cette belle folie d’être nous-même, pour guérir et en chemin le partager avec d’autres.

Ce bref résumé de la naissance et du développement de la communauté-organisation Ayahuasca et Innermastery International, je le continuerai avec un post chaque mois car continuent de se vivre des moments de vies qui semblent incroyables ou sortis de film de science-fiction.

Tu peux partager ce lien avec toutes les personnes que tu souhaites pour collaborer à la diffusion d’un message très simple, qui peut aider beaucoup, et qui ne coûte rien :

« SI NOUS UNISSONS LA POSSIBILITÉ DE TRAVAILLER DUR EN NOUS INVESTISSANT DE TOUT CŒUR DANS CE QUI NOUS PASSIONNE, AVEC LA CONFIANCE QUE TOUT ARRIVE SANS PRESSION ET SANS BESOIN DE CONTROLER QUOIQUE CE SOIT, ALORS UN MIRACLE ARRIVE : CE QUI SEMBLAIT IMPOSSIBLE DEVIENT REALITÉ ».

Alberto José Varela

 

alberto y hugo ibiza

Retour haut de page