QUAND UN PROJET DE VIE MEURT. Est-il possible de changer ? (1ère partie).

Au sujet de la possibilité de réaliser des changements réels, tourner la page et commencer à nouveau.

 

Presque tous les êtres humains ont un projet de vie. Un travail, un appartement, un partenaire, une famille ou tout à la fois, et cela est conforme à un modèle dont le design a été préalablement créé par cette personne au fur et à mesure qu’elle grandit, apprend, s’identifie et découvre ce qu’apparemment elle veut.

Elle rêve de réaliser ce projet porteur de tant d’illusions..

Une fois qu’elle arrive à le rendre réalité, ou lors du cheminement sur la voie de la réalisation, elle se rend compte que ce n’est pas ce qui la satisfait, elle peut même sentir qu’en vérité ce n’est pas ce qu’elle voulait et une profonde déception et désillusion surgissent. Mais aussi la peur de l’inconnu, de l’incertitude et du changement.

Elle commence à se rendre compte qu’elle doit faire un changement. Alors le conflit surgit. Que faites-vous avec un projet de vie que vous avez atteint mais qui ne vous rend pas heureux ? Comment digérez-vous le fait d’avoir investi tant d’énergie en quelque chose que vous ne souhaitez plus ou qui ne réveille plus d’intérêt en vous ?

Vous avez réussi à réaliser en partie ou complètement votre projet de vie en pensant que vous vous sentiriez bien avec et que cela serait permanent, mais l’ennui surgit, la déception, la rupture … et c’est alors que l’on commence à chercher de nouvelles options. D’autres projets possibles, plus passionnants et qui représentent un défi peuvent apparaître, qui sont presque toujours en contradiction avec le projet initialement créé. Naturellement nous observons et nous nous penchons au-dessus de ces autres projets ; parfois ce sont des aventures, d’autres fois des fuites et enfin certaines fois ce sont de vrais challenges pour  créer quelque chose de nouveau.

Un projet de vie englobe tant d’aspects que le jour où nous nous proposons de le changer c’est comme naître à nouveau.

Soudain nous avons devant nous la possibilité d’une nouvelle vie.

Quand nous nous embarquons dans un nouveau projet, nous le faisons presque toujours en maintenant le projet de vie antérieur, nous n’osons pas abandonner ce qui ne conquit plus notre cœur, et à mesure que l’on avance, nous mettons plus d’énergie et nous nous investissons plus dans le nouveau projet, mais le projet antérieur reste là, agonisant, sans énergie. D’autres personnes changent de projet de vie mais ils le font en soutenant l’énergie de l’ancien projet. Ce sont les cas où des bases fermes ne sont pas créées pour grandir car ils restent attachés à un modèle périmé.

Les personnes qui faisaient partie du projet initial ne comprennent pas ce qui se passe mais elles ont l’intuition que quelque chose ne vas pas. Tous attendent un signal, une nouvelle imprévue, une décision … quelque chose qui clarifie la situation, car ils se rendent tous compte que cette personne a retiré son âme du projet. Elle est partie, mais elle le maintient de manière factice, comme si elle avait une addiction à soutenir l’ancienne énergie.

Surgissent des ombres d’un passé déjà mort, la sensation d’abandon, de trahison et de rejet. La peur implacable qui tente de rendre impossible le changement surgit. Tous types de négociation névrotiques sont faites pour post poser la décision.

Pendant ce temps tous souffrent, le mensonge enveloppe toute la vie et milles justifications n’arrivent pas à rendre crédible aucun des arguments que le mental créé pour ne pas décider.

Le projet de vie périmé attend que nous osions le démanteler avec le même amour que nous l’avions créé, avec gratitude et sincérité, avec fermeté et compassion. Ce n’est pas nécessaire de faire exploser ce que vous avez mis des années à créer. Le démonter avec sincérité c’est ce qui garantit de pouvoir nous ouvrir au nouveau sans limites. Parfois il n’est pas possible de réaliser un démontage propre et ordonné, alors il est seulement possible de l’abandonner, sans plus.

Le mystère qui nous attend est indescriptible, et il dépend seulement de notre attitude. Il n’est pas nécessaire de donner des raisons à personne, il n’est pas nécessaire de se justifier face à ce que nous laissons derrière nous, peu importe ce que nous faisons, et la manière dont nous le faisons est sans importance, nous n’aurons aucune dette quand la vérité éclairera le chemin. En réalité un trésor s’ouvre, qui avait été fermé pendant que nous nous distrayons avec un projet de vie qui n’avait rien à voir avec notre âme.

Quand un projet de vie meurt, une nouvelle vie née et avec elle l’opportunité de recommencer à zéro, sans s’accrocher à de vieux modèles ni idéaux préétablis. Même si la frustration et la déception nous poursuivent en nous reprochant l’abandon, elles ne pourront pas nous arrêter. Même si la culpabilité nous harcèle à chaque moment, elle ne pourra pas empêcher que nous avancions vers ce que nous sentions depuis toujours en notre cœur, mais que nous n’avions simplement pas encore découvert.

Nous sommes faces à une grande opportunité. Nous avons un grand challenge qui surpasse la raison. Très probablement notre âme l’a cherché. Maintenant, depuis ce que nous méritons, nous l’avons appelé.

Maintenant c’est son tour : le moment est arrivé pour cette partie de chacun de nous qui veut vivre pour de vrai et être heureuse. Cette partie de nous qui est si liée à ce que nous sommes et apportons à la vie.

TOUT L’UNIVERS NOUS SOUTIENT QUAND ON SUIT AVEC COURAGE NOTRE CŒUR.

Alberto José Varela.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page