TÉMOIN DIRECT, « J’ai interviewé plus de 300 participants dans les retraites d’Ayahuasca International… »

FERNANDO A ÉTÉ DANS 28 SESSIONS D’AYAHUASCA, BUFO ET KAMBÓ À BARCELONE, MADRID ET MARBELLA …

Des preuves qui nécessitent un verdict, des preuves d’innocence, des données objectives ou simplement un autre avis?

Je ne comprends pas le désordre qui règne autour de Alberto Varela et les médisances à son sujet. Je n’appartiens pas à l’organisation d’Alberto, mais je suis maintenant dans son école. J’ai été témoin de la façon dont l’Ayahuasca a été est utilisée durant 28 séances dans 7 retraites auxquelles j’ai participé, et je n’ai jamais vu aucun manque de respect à la plante, au contraire, les personnes qui facilitent les sessions, qui ne sont pas Mr Varela, le font avec un respect et soin minutieux. Personnellement, cela m’a sauvé la vie et j’ai parlé avec plus de 300 personnes qui ont participé aux retraites organisées par Alberto, et le niveau d’avancées importantes obtenues dans leur processus de guérison a été très important. Et cela, selon mon humble avis, mérite du respect. La méthode d’Alberto, avec les outils qu’il utilise et les personnes qui travaillent avec lui, fonctionne très bien et c’est un fait vérifiable pour tous ceux qui veulent s’approcher, observer, sans préjugés ce qui se passe dans ces retraites.

L’Ayahuasca devrait être un héritage naturel de l’humanité. Il est illusoire, voire ridicule de penser que, dans un monde globalisé, toute personne qui a besoin d’Ayahuasca doit aller en Colombie, au Brésil ou au Pérou pour y accéder, car pour beaucoup de gens ce serait inaccessible. Ma petite expérience avec cette sage plante est qu’elle devrait être utilisée partout où elle est nécessaire et, à l’heure actuelle, l’Occident doit connaître et accéder à l’Ayahuasca, nous parlons de guérir des personnes, de guérir des foyers, des familles, car si un membre de la famille guérit, la famille guérit également, surtout quand on parle de problèmes tels que la dépression.

J’aimerais que nous laissions derrière nous ces guerres absurdes qui ne conduisent nulle part, qui sont stériles et nuisibles. L’Ayahuasca a suffisamment de pouvoir de guérison et de spiritualité en soi pour ne pas avoir besoin de personne pour la défendre contre de supposés mauvais usages, elle travaille sans avoir besoin de personne, elle n’a pas besoin de chamans, elle n’a pas besoin de facilitateurs, etc. Pour tout ce que j’ai vécu, et perçu en parlant avec des centaines de personnes, j’ai maintenant la conviction absolue que l’expansion de l’Ayahuasca en Occident est une bénédiction absolue pour des milliers de personnes qui sinon, sans une organisation comme celle d’Alberto Varela, n’auraient JAMAIS eu accès à une telle opportunité de voie de guérison.

Si cela en fin de compte est une lutte d’egos, ceux qui entrent dans ce jeu stupide et inconscient démontrent en fait avoir très peu de conscience.

Laissez la possibilité à chacun d’essayer de guérir sa vie d’abord, sa famille, ses amis, son travail, etc. et de là, il pourra soutenir les autres avec sa propre guérison. Et guérissons une fois pour toutes ces conflits qui ne profitent à personne et qui portent préjudices à TOUS.

Fernando

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page