EST-CE LE MOMENT D’AVOIR L’EXPÉRIENCE DE L’AYAHUASCA ? (1ère partie) La question que presque tous les intéressés se posent.

L’OCCASION DE COMMENCER A GUÉRIR LE CONTRÔLE ET LA PROCRASTINATION

La formidable énergie de transformation qu’il y a derrière une simple décision. 

« QUAND LA PORTE S’OUVRE, C’EST LE MOMENT D’ENTRER »

 La plupart des personnes qui assistent à des retraites dans lesquelles nous donnons de l’ayahuasca, ont déjà pris la décision nettement avant, mais ne l’avaient pas encore accomplie. Beaucoup de personnes nous racontent qu’ils lisent et méditent sur le sujet de si le faire ou pas, en se demandant quel serait le moment idéal pour prendre de l’ayahuasca. Et quand finalement ils le font ils admettent qu’ils auraient dû le faire avant, ils ont perdu leur temps à procrastiner la décision.

A cet instant précis, il y a des millions de personnes dans le monde entier qui évaluent la possibilité de connaître l’ayahuasca. La grande diffusion des témoignages de milliers de personnes, et les études scientifiques qui démontrent l’efficacité de ses résultats, ont créé une attraction qui avec le temps a fini par susciter un grand intérêt, puis le désir et enfin le geste. Le processus de prise de décision de prendre de l’ayahuasca n’est pas très compatible avec l’expérience en soi, c’est la raison pour laquelle beaucoup de gens ont du mal à se plonger dans l’expérience, parce qu’ils arrivent très conditionnés dans la façon de décider qu’ils ont dans leur vie personnelle et quotidienne.

Le marketing a défini le processus décisionnel avec l’acronyme A.I.D.A (attention, intérêt, désir et action). C’est un processus logique, graduel, croissant et de gestion des rythmes entre chaque point. Mais quand il s’agit de rentrer en contact avec une puissante énergie de guérison, parfois le processus bloque, car il ne suit pas les schémas mentaux. Quelque chose surgit de l’intérieur qui nous empêche de décider ce qui va nous aider comme rien d’autre ne va le faire.

Il est important de comprendre ce point dans le cadre du processus, de la façon dont nous appréhendons le temps quand nous prenons une décision.

Le jeu de report de dates pour réaliser quelque chose de précis dont nous avons besoin ou nous sentons de faire, est  étroitement liée à la peur, la méfiance et l’insécurité. Chez chaque personne l’intensité et la manière dont cela se manifeste varient. D’ailleurs l’expérience avec l’ayahuasca commence à dissoudre ces émotions destructrices. Il est donc nécessaire de voir comment nous allons faire face à cette DÉCISION ESSENTIELLE pour notre vie.

Quand une décision quelle qu’elle soit est prise, la planification est nécessaire, mais si tu veux prendre de l’ayahuasca cela n’est pas compatible avec la procrastination, il n’est pas nécessaire de repousser à plus tard l’expérience ; quand elle arrive c’est parce que c’est ton moment. Si tu ne spécules pas tu es déjà en train de syntoniser sur la fréquence de l’ayahuasca et tu seras nettement mieux. Si tu planifies, tu calcules et tu permet que la peur, la méfiance et l’insécurité, te maitrise, tu es dans le contrôle… Ce qui est si dérangeant dans la vie quand nous voulons lâcher prise et être heureux. Et c’est justement le contrôle qui est le facteur de blocage qui crée la résistance à la grande expérience de l’ayahuasca.

Décide avec détermination et intégrité, ce sera la meilleure façon de te présenter devant l’esprit de l’Ayahuasca.

Alberto José Varela

[email protected]évarela.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page